De Carole Thibaut

du 29 octobre au 14 novembre 2019 > création

mardi et vendredi à 20h30, mercredi, jeudi, samedi et dimanche à 19h, relâche lundi

Rencontre publique avec l’auteure le 31 octobre, à l’issue de la représentation

Cette pièce puissante et émouvante parle des rapports familiaux en questionnant la relation parent-enfant. Il s’agit de l’attachement indénouable d’un père et de sa fille malgré une situation qui semble montrer le contraire.

Ce propos soulève certaines questions : « Comment se relève-t-on de son enfance ? », « Quelle est la charge que doivent assumer les parents ? », « Quelle est celle de leurs enfants quand ceux-ci ont quarante ans ? », « Comment gère-t-on la fragilité d’un parent âgé et souffrant qui semblait avant si puissant. »

Un vieux père, malade et condamné, débarque chez sa fille qu’il n’a pas revue depuis de longues années pour lui demander de l’aider à mourir. Cela ravive les fantômes de leur passé. L’ami de sa fille arbitre le duo avec distance et réussit à les guider en douceur vers l’inéluctable dénouement.

Entre les trois personnages va se jouer au cours de cette nuit, une danse de vie et de mort, de haine et d’amour, durant laquelle chacun tentera de régler ses comptes pour oser enfin, peut-être, commencer à vivre.

Ni la réussite sociale de la fille, ni la maladie du vieux père ne peuvent effacer le passé.

Mais dans ce duel haineux et passionnel, l’amour s’infiltrera imperceptiblement et finalement c’est le pardon qui l’emportera.

MISE EN SCÈNE

Véronique Ros de la Grange

COLLABORATION ARTISTIQUE

Jacques Michel

JEU

Thomas Diebold , Camille Figuereo, Jacques Michel

LUMIÈRE

Nicolas Faucheux

SON ET VIDÉO

Luca Kasper

COSTUMES

Emilie Revel

SCÉNOGRAPHIE

Yann Joly

MAQUILLAGE ET COIFFURES

Françoise Chaumayrac

ADMINISTRATION

Anna Ladeira

 

Compagnie Où sommes-nous