THÉÂTRE ALCHIMIC – SAISON 2019-2020

Réservations dès le 5 août

10 au 29 septembre 2019 – création
Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?
d’après la pièce d’Henry Farrell
Mise en scène : Silvia Barreiros
Jeu : Clara Brancorsini, Amanda Cepero, Thierry Jorand, Pascale Vachoux,
avec la participation de Cléa Antelo, Dimitri Anzules, Milla Nortik
Production Compagnie Apsara
Une tragédie sur la jalousie entre deux sœurs, vedettes tour à tour à Hollywood, victimes de la jungle du star-système. L’histoire de leur cohabitation conflictuelle, sur fond de dépendance affective, qui tourne peu à peu au cauchemar.

3 au 13 octobre 2019 – accueil
Je suis la femme de ma vie
de Marjolaine Minot, collaboration Philippe Minella
Mise en scène : Philippe Minella, collaboration Marjolaine Minot
Jeu : Marjolaine Minot
Production Compagnie Marjolaine Minot
Une fiction imaginaire et comique qui se passe dans notre for intérieur. Elle nous parle, avec une autodérision jouissive, de cette grande amitié que l’on tisse ou pas avec soi-même. Un spectacle-miroir plein de poésie.

29 octobre au 14 novembre 2019 – création
Faut-il laisser les vieux pères manger seuls aux comptoirs des bars ?
de Carole Thibaut
Mise en scène: Véronique Ros de la Grange
Jeu : Thomas Diebold, Camille Figuereo, Jacques Michel
Production Compagnie Où sommes-nous
Un drame entre un vieux père et sa fille qu’il n’a pas revue depuis de longues années. Il débarque chez elle sans prévenir, pour lui demander de l’aider à mourir par euthanasie. Cela ravive les fantômes de leur passé dans une danse de haine et d’amour, mais dans ce duel infernal le pardon l’emportera.

29 novembre au 19 décembre 2019 – création
Chemins de sang
de Camilo Pellegrini
Mise en scène : Frédéric Polier
Jeu : Angelo Dell’Aquila, Charlotte Filou, Camille Giacobino, Julien Tsongas
Production Atelier Sphinx
Une comédie grinçante complètement déjantée, drôle autant que cruelle, dans un univers plein de fantaisies, proche de celui d’Almodovar ou du film Brazil. Une version pour adultes du Petit Chaperon Rouge. Ce conte réactualisé au destin tragique, où l’on s’aime à la folie autant qu’on se tue froidement, et où l’on dévore l’autre quand on en a plus besoin.

9 au 28 janvier 2020 – création
Comédie sur un quai de gare
de Samuel Benchetrit
Mise en scène : Daniel Vouillamoz
Jeu : Angeli Hucher de Barros, Sabrina Martin, Thierry Piguet, avec la voix de Brigitte Rosset
Production Compagnie du Tards
Une comédie originale et cocasse, sur la rupture du cordon ombilical dans la relation parent-enfant. L’histoire d’un père qui ne veut pas donner sa fille à n’importe quel homme. Il trouve tant bien que mal le moyen de draguer avec elle, afin de pouvoir choisir son futur gendre.

18 février au 5 mars 2020 – création
Pièce en plastique
de Marius Von Mayenburg
Mise en scène : Daniel Wolf
Jeu : Mauro Bellucci, Bastien Blanchard, Caroline Gasser, Mariama Sylla, Roland Vouilloz
Production Théâtre des beaux jours
Une comédie grinçante poussant à leur paroxysme les tensions au sein d’un îlot familial contemporain. L’histoire d’un couple déstabilisé par l’engagement d’une aide-ménagère qui impose peu à peu sa présence, jusqu’à prendre le pouvoir sur eux, face à leur fils unique en pleine crise d’adolescence.

19 mars au 7 avril 2020 – création
Misery
de Stephen King
Mise en scène : Lambert Bastar
Jeu : Gaspard Boesch, Rebecca Bonvin, Thierry Jorand
Production Compagnie Cinéscène
Un thriller qui prend aux tripes. L’histoire du célèbre auteur d’une série de romans, dont l’héroïne s’appelle Misery, qui décide de la faire mourir dans son dernier manuscrit afin de passer à autre chose. Cela enrage l’une de ses grandes admiratrices, dangereusement déséquilibrée, au point qu’elle le séquestre pour le forcer à ressusciter son héroïne préférée indispensable à sa vie.

28 avril au 17 mai 2020 – création
Le Père
de Florian Zeller
Mise en scène : Pietro Musillo
Jeu : Juan Antonio Crespillo, Armen Godel, Céline Goormaghtigh, Pietro Musillo, Céline Nydegger
Production Compagnie Cap10
Un drame comique et bouleversant qui a reçu le Molière de la meilleure pièce en 2014. L’histoire d’un vieil homme atteint d’une dégénérescence progressive de la mémoire, qui tyrannise sa famille sans le savoir et pèse lourdement sur elle.

2 au 14 juin 2020 – reprise (hors abonnement)
La Cantatrice chauve
d’Eugène Ionesco
Mise en scène : Cyril Kaiser
Jeu : Vincent Babel, Nicole Bachmann, Vanessa Battistini, Blaise Granget
Production Théâtre du Saule rieur
Une satyre comique de notre société, dans une version hors norme, pour quatre comédiens et trois marionnettes de grandeur humaine. Cette conception trouve ici sa légitimité, car elle démasque ces êtres marionnettisés par l’absurdité de la petite bourgeoisie qui les tourne en ridicule.