De Florian Zeller

du 28 avril au 17 mai 2020 > création

mardi et vendredi à 20h30, mercredi, jeudi, samedi et dimanche à 19h, relâche lundi

Une comédie dramatique, drôle et bouleversante, qui a reçu le Molière de la meilleure pièce en 2014. L’histoire d’un vieil homme atteint d’une dégénérescence progressive de la mémoire, qui tyrannise sa famille sans le savoir et pèse lourdement sur elle. Une descente tragi-comique dans l’enfer de sa maladie.

A 80 ans, André n’a plus toute sa tête. Anne, sa fille, est heureusement bien décidée de s’occuper du vieil homme qui la touche et la fait encore beaucoup rire. Elle hésite pourtant entre continuer à l’héberger sous son toit ou le placer dans une maison spécialisée. Mais son père, qui vit désormais chez elle en croyant vivre encore chez lui, se révèle être un personnage étonnant, haut en couleur, et pas du tout décidé à renoncer à son indépendance…

Les aides-soignantes se succèdent auprès de lui mais se découragent par son caractère hors du commun, et ne lui sont d’aucun secours. Les souvenirs d’André se disloquent peu à peu et se brouillent. Il commence à douter de ses proches, de son esprit et même de sa perception de la réalité, comme si le monde avait cessé d’être logique. Difficile d’accepter de devenir, un jour, l’enfant de son propre enfant.

Cette pièce fait partie de la trilogie écrite par Florian Zeller, avec La Mère, nominée aux Molières en 2011, et Le Fils en 2018. Cet auteur est, selon L’Express, « le meilleur dramaturge français, avec Yasmina Reza » et, selon The Guardian, « l’auteur de théâtre le plus passionnant de notre époque ».

MISE EN SCÈNE ET SCÉNOGRAPHIE

Pietro Musillo

JEU

Juan Antonio Crespillo, Armen Godel, Céline Goormaghtigh, Pietro Musillo, Céline Nydegger, Lola Gregori

LUMIÈRE

Jean-Philippe Roy

SON

Graham Broomfield

ADMINISTRATION

Guiti Tabrizian

 

Compagnie Cap10