Accueil

de François Ozon (adaptation de son propre film du même titre)

du 2 au 18 novembre 2021

mardi et vendredi à 20h, mercredi, jeudi, samedi et dimanche à 19h, relâche lundi

Une enquête bouleversante sur les silences de l’Eglise et de notre société. Alexandre, père de famille, découvre un jour par hasard que le prêtre, qui a abusé de lui dans son enfance, officie toujours auprès de jeunes garçons. Il se lance alors dans un combat rejoint par d’autres victimes du prêtre, François et Emmanuel, pour « libérer la parole » sur ce qu’ils ont subi… et qui ne laissera personne indemne.

Cette pièce adaptée par François Ozon d’après son propre film Grâce à Dieu, a déjà pris rendez-vous avec l’histoire, en recueillant les témoignages de victimes, refigurant leurs parcours qui se heurtent au déni de l’Eglise. Ozon s’est attaché à reconstituer fidèlement les faits. Sous la forme d’une enquête passionnante, ce texte aborde un thème brûlant : l’emprise spirituelle et intime.

Dénuées de jugement, ces histoires de familles bouleversées interrogent chacun avec justesse dans ses convictions ou son engagement personnel.

Cinq comédiennes et comédiens se partagent une trentaine de rôles dans une scénographie épurée. Haletantes et rythmées, les scènes allient demande de justice et tourments intérieurs.

Par de vifs et inventifs tableaux, cette pièce conjugue habilement la vérité des parcours de vie relatés avec l’universalité des victimes. Ce qui bouleverse ? Des êtres en lutte pour la reconnaissance de leur existence violée et de crimes contre notre humanité.

Mise en scène

François Marin

Jeu

Christian Cordonier, Frédéric Lugon, Yann Pugin, Sylviane Tille, Sabrina Martin

Scénographie

Elissa Bier

Lumières

William Lambert

Costumes

Scilla Ilardo

Son

Gautier Teuschler

Régie générale

Estelle Becker

Photos

Mercedes Riedy

 

Cie Marin (CH)