de Fedor Dostoïevski

du 5 au 16 mai 2018 > recréation

mardi et vendredi à 20h30, mercredi, jeudi, samedi et dimanche à 19h

Ce texte a un pouvoir magique, il émerveille en démontrant combien notre monde pourrait être paradisiaque, si l’être humain va au-delà de son amour propre. C’est l’histoire d’une métamorphose où le rêve devient un parcours initiatique sur le chemin d’un monde meilleur.

Traduction:

André Markowicz

Mise en scène et interprétation:

Jacques Maeder